La semaine des JMJ

previous arrow
next arrow
Slider
Les JMJ de Panama avec le Pape

Pendant une semaine, nous avons pu vivre les Journées mondiales de la jeunesse de Panama. A la veillée finale, près de 700 000 jeunes se sont rassemblés autour du pape.

Un accueil radieux dans la paroisse Saint Gérardo de Mayela

Après cinq heures de route entre le diocèse de Chitré et Panama, nous arrivons à la Paroisse Saint Gérardo de Mayela où nous passerons la semaine des JMJ avec le pape. Généreusement, des familles nous accueillent pendant toute la semaine. Ils nous orienteront vers les différents endroits des JMJ, passeront du temps avec nous, et nous permettront de mieux connaître la culture panaméenne.

L’église de San Gerardo de Mayela

Le mardi, ouverture des JMJ par l’archevêque de Panama

D’abord, le mardi matin, nous avons pu vivre une matinée entre français. Nous étions près de 1200 français rassemblés dans une église. Nous avons pu vivre un temps de louange. Puis, Thierry et Manon ont pu témoigner de notre pèlerinage vers le Panama. Ensuite, d’autres personnes ont pu témoigner, notamment le président de l’association Lazare.

L’après-midi, nous avons pu vivre la messe d’accueil avec l’archevêque de Panama sur la Cinta Costera, proche de l’Océan Pacifique, en bord de mer.

La vue depuis la Cinta Costera

Le mercredi, journée de catéchèse avec Monseigneur Aillet

Le mercredi, nous avons pu vivre un temps de louange dans notre paroisse d’accueil. Ensuite, Monseigneur Aillet a pu faire une catéchèse sur le thème « Me voici ». Il nous a notamment raconté son appel vocationnel.

L’après-midi et en soirée, de multiples activités étaient proposées par le Festival de la Jeunesse. Au programme : concert, activités multiculturelles… Le soir, certains ont pu voir le pape passer, et tous les équipiers se sont retrouvés. Kêr Maï et Estran avaient fini de traverser le canal.

Le jeudi, accueil du pape

Le jeudi a été marqué par l’arrivée du pape à Panama sur la Cinta Costera. Le souverain Pontife a prononcé son discours d’accueil. Il a insisté sur la beauté du rassemblement, et le fait que nous voulions être les acteurs d’une culture de la rencontre.

Le discours d’accueil du pape

Le vendredi, Chemin de Croix avec le pape

Tous les pèlerins réunis, nous avons pu vivre un Chemin de Croix avec le pape pour prier pour les souffrances dans le monde. De nombreux pays d’Amérique du Sud étaient représentés. Ce chemin de croix était très beau. Pendant que la personne lisait le texte, des danseurs sur scène exécutaient une superbe chorégraphie, sur une musique en fond, jouée par le grand orchestre des JMJ.

Le week-end final

Le samedi matin, nous sommes partis rejoindre le lieu qui nous accueillera pour célébrer le week-end final avec le pape. Après une longue après-midi d’attente, la nuit tombée, la veillée commença. La veillée a été marquée par le discours du pape, sur le thème de l’arbre de vie. Ce discours était précédé du témoignage de quelques personnes, sur les actes d’amour qu’ils ont posés. Ensuite, nous avons pu vivre un temps d’adoration devant le Saint-Sacrement suivi d’un temps de prière avec la Vierge de Notre Dame de Fatima, devant laquelle le Saint-Père s’est recueilli. Enfin, nous sommes entrés en silence et nous avons dit un chapelet.

Le dimanche, nous avons pu vivre la messe de clôture des JMJ. La parole marquante était “Dieu est concret”. Il est un Dieu présent au milieu de nous venus pour nous aimer malgré les souffrances dans le monde.

Après la messe, nous nous sommes rassemblés sur l’estrade. A côté de la statue de Notre Dame la Antigua, nous avons conclut notre pèlerinage par une belle prière finale. Peu après, sept équipiers ont pris l’avion pour rentrer en France.

Enfin, le lundi, nous avons pu vivre un temps de relecture avec les jeunes de Bayonne suivis d’une messe avec Monseigneur Aillet, évêque de Bayonne.

Charles-Antoine