Les derniers travaux

Un jour avant le départ !
Retour sur les travaux réalisés sur les bateaux :

Les bateaux sur lesquels nous partons ont plus de trente ans pour certains. Les skippers ont donc passé les derniers mois à faire des travaux sur les voiliers pour se préparer au départ. Pour cela, certains équipiers se sont joints à eux tout au long de l’année.

Thierry travaillant dans l’avant du bateau

Cela a commencé en décembre, avec Hugues, un équipier qui participera au trajet retour, qui a passé une semaine avec Thierry sur Exultet, à faire des travaux, par tout temps.

Peu de temps après, François est venu participer à la mise à l’eau de Ker Maï, Charles Antoine fit le carénage d’Estran et ce fut la ronde des équipiers pour Exultet: Henri, Tony, Aymeric, Tristan, le frère d’Hugues. Objectif : permettre le départ. Pour cela : travaux d’isolation, découpe de bois, construction d’une nouvelle salle de bain, renouveler les instruments de navigation (sur le mat !), etc.

Thierry en haut du mat, installant un nouvel anémomètre

 

De même sur Ker Maï, sur lequel il fallait installer un convertisseur au 220V, installer un palan pour les hommes à la mer, remplacer une pièce de la trinquette (une des voiles d’avant), etc. Cette fois ci, ce furent Charles Antoine, Tristan et Henri qui mirent la main à la pâte.

La salle de bain, avant et après

Les ennuis de dernière minute

A deux mois du départ, les travaux semblaient presque terminés. C’est à ce moment que plusieurs incidents arrivèrent…

Tony, Aymeric et Tristan, avant de partir pour Brest, après des travaux à Cherbourg

En effet, le moteur d’Exultet nous lâcha, ainsi que les drosses de barre (ce qui permet au bateau de tourner), et le guindeau (ce qui permet de lever l’ancre). Sont alors venu d’urgence Aldric, Pierre, Marie-Charlotte, Henri, pour continuer ces travaux.

Le démontage du moteur fut toute une aventure. Il fallut découper et meuler certains outils, pour pouvoir sortir la pièce rongée par l’eau de mer.

De plus, il fallait aussi refaire le carénage de Ker Maï, la peinture n’ayant pas supporté le gel dans un hangar avant son utilisation. Blandine, Tristan, Rémi, Charles-Antoine, François, Mathilde et le frère d’Héloïse se mobilisèrent pour le faire sur l’avant dernier week-end d’août.

A un jour du départ, les bateaux sont fins prêts. Enfin presque, de nombreux travaux moins importants mais très utiles seront fait lors des escales, ou juste avant le départ. En attendant, direction Camaret-sur-Mer pour la messe d’envoi.

Kêr Maï plein, et prêt à partir !

0 Partages

6 Commentaires

  1. Éric & Sophie

    Bravo et grande admiration pour les 3 équipages !
    Vous allez nous faire rêver pendant cette transatlantique….
    Un petit clin d’œil affectueux en particulier pour Blandine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *