L’équipage

 

Les skippers

 

Thierry
« Officier de la Marine nationale pendant 15 ans puis des Affaires maritimes pendant 14 ans, je navigue sur habitable depuis 1994 (plus de 10 années sur Sélection 37) J’ai enseigné la navigation pendant 6 ans aux élèves officiers de la marine marchande. J’ai formé pendant plus de 10 ans les chefs scouts-marins aux fonctions de chef de bord et de chef de flottille. J’ai acquis une très bonne expérience du sauvetage maritime en servant en CROSS pendant 4 ans et en formant son personnel à la sécurité maritime pendant 3 ans. Je suis en passe de devenir skipper professionnel (Capitaine 200 Voile).»
Jean-Yves
« Passionné d’aviation dès mes 4 ans, je découvre la voile à l’adolescence. Pilote de ligne de profession, j’ai participé à la mise en ligne de l’Airbus A320. A l’occasion d’un convoyage à 2 vers les Antilles, je pars avec les Evangiles. J’en reviens transformé. En août 2016, quand des jeunes pros revenant de Cracovie déclarent que les JMJ de Panama ne les concernent pas, je réponds : " Je vous y emmène, moi, de l’autre côté, nous avons un voilier de long cours et au lieu de le vendre … ". Le début d’une aventure ! »
Jean-Michel
« Retraité depuis 5 ans, je suis marié et ai deux grands enfants. Mon épouse travaille actuellement à l’Ambassade de France au Burkina Faso (Ouagadougou). J’ai servi la France depuis l’âge de 17 ans, dans l’Armée de l’Air et au Ministère de la Défense. Passionné de voile, j’ai construit ou restauré quatre voiliers et créé une association de Constructeurs-Navigateurs-Equipiers Amateurs, vouée à la gestion d’un chantier naval et à la mise en place d’une bourse d’équipiers. Je navigue beaucoup en eaux fluviales et en haute mer, en France et en Europe.»

 

Les équipiers

 

Fleur

« Étudiante en philosophie (IPC), l’espoir d’aller aux JMJ de Panama à la voile m’habite depuis mon retour de Cracovie. Il y a quelques mois, ma rencontre providentielle avec nos deux skippers a retenti comme un appel ! »

Charles-Antoine

 « Âgé de 24 ans, je suis passionné de voile et je suis jeune chrétien. Je veux me rendre au JMJ du Panama par passion de la mer, et par souci d’écologie je souhaite utiliser des transports propres. J’ai été impliqué dans le scoutisme et j’ai pu participer à de nombreux stages de voiles aux Glénans. »

Héloïse
« Bientôt diplômée d’école d’ingénieur, passionnée de voyage, je n’ai jamais fait de voile. Me rendre aux JMJ du Panama était prévu depuis longtemps, mais y aller à la force du vent me permettra à la fois de prendre du temps pour m’y préparer, et d’inclure une dynamique écologique à ce projet. »
Pierre

« Étudiant en Licence 2 à l’école d’architecture de Paris La Villette, je souhaite remettre à Dieu l’ensemble de ma vie c’est-à-dire le choix de ma vocation dans une prière quotidienne soutenue. Si Dieu ne m’appelle pas au célibat alors ce périple me permettra de déterminer si l’architecture navale est pour moi une réelle passion et si j’en fais mes études à mon retour. »

Anne Laurence
« A l’aube de mon doctorat, ce projet vient répondre à une prière que j’adresse régulièrement à Dieu : « Seigneur, sors-moi de moi ! ». Ce pèlerinage et les JMJ de Panama seront une grande aventure car je n’ai pas beaucoup navigué ! Ce périple sera une belle occasion d’admirer la beauté de La Création et de prendre le temps d’orienter mes choix de vie pour suivre le Christ sur les traces de Marie ! »
Tony
« Je m'appelle Tony, 21 ans, en pause dans mes études. Je souhaite dans ce pèlerinage maritime vers les JMJ me retrouver au plus près de Dieu, par une vie en communauté, en prière et dans l'effort à bord d'un voilier. Car je suis sûr que ces conditions combinées permettront à chacun de grandir spirituellement et humainement. »
Marie-Charlotte
« Je suis infirmière de nuit depuis 4 ans. Depuis quelque mois, je désirais partir quelques temps quelque part mais sans savoir où, quand, comment, pour quoi et pour combien de temps. Je voulais “quelque chose” réunissant du spi, de la nature et du nouveau et me voilà embarquée dans l'aventure pour découvrir de nouvelles merveilles de Dieu par le chemin maritime que je ne connais pas... encore ! »
Manon
« Je suis en licence professionnelle en alternance dans le domaine de l'industrie. Je suis investie auprès des jeunes dans le diocèse de Coutances et Avranches. Je participe à ce projet car c'est pour moi l'occasion de mêler aventure et vie spirituelle. Ce pèlerinage va nous permettre de nous mettre au service, de nous élever spirituellement et de nous dépasser en sortant de notre limite de confort. »
Mathilde
« “Le temps que nous vivons n’a pas besoin de jeunes-canapés. (...) Le monde d’aujourd’hui vous demande d’être des protagonistes de l’histoire, parce que la vie est belle à condition que nous voulions la vivre.” Ce message du pape François à l'issus des derniers JMJ résonne encore en moi. A 22ans, et en 5ème année d'architecture je vois dans ce pèlerinage placé sous la protection de la Vierge Marie, une belle réponse à cet appel »
Eric
« Dans l'équipage d'Exultet, je suis parfois le Second, mais plus souvent le bosco, le sonneur de biniou, plongeur, pêcheur, trappeur et bricoleur à toute heure. En bref, sur un bateau, je cultive l'art de la débrouille en toute circonstance pour avancer en équipe, Cap au large ! Ingénieur Géomètre en reprise d'étude pour devenir hydrographe, je rêve d'une transat' mariale #orducommun... A la grâce de Dieu ! »
Henri
« Matelot depuis un an sur l'Exultet, j'aime occuper la place de boute-en-train, écrivain et cuisinier, lorsque je ne m'occupe pas de la partie informatique. Actuellement en études d'ingénieur dans le domaine du numérique, je cherche à m'ouvrir à de nouveaux horizons et aux autres, pour mieux comprendre quels vents me poussent, afin de  fixer mon cap et suivre mon Étoile au grand large. Pour réaliser cela, cap au large ! »
Rémi

« Étudiant en école d’ingénieur et grand amateur de voile, j’ai tout de suite été saisi d’intérêt en découvrant le projet passionnant de rejoindre les Journées Mondiales de la Jeunesses par la mer : quelle plus belle occasion de faire une césure ? Vivre cette aventure humaine, spirituelle et sportive, avec l’objectif des JMJ, résonne comme un bel appel à prendre du temps pour moi, à m’ouvrir aux autres, à l’inconnu, et à réfléchir à comment m’engager dans ma vie future. »

Alix

« Il y a trois ans, les JMJ de Cracovie ont fait briller une lumière. Depuis, la vie bat son plein : étude de médecine, engagements, rencontres.... Au cœur de ce départ, il y a la volonté de prendre le temps et de faire de la place. En vivant d’aventure, de prière, de communauté et de service, je souhaite élargir mon cœur et mes horizons et remettre ma vie avec confiance entre les mains du Christ. Une bouffée d’amour et de vie, sous le regard de Marie, avant le concours de 6e année et le début des responsabilités. "Tu es prête, et tu n’emportes avec toi que l’essentiel" »

Aymeric
« Je m'appelle Aymeric, j'ai 23 ans et à la suite de mes études, j'ai décidé, avant de travailler, de consacrer 1 an de ma vie à mes passions et à aider les autres. C'est dans cette optique que je suis actuellement en mission humanitaire au Moyen-Orient et que je vais ensuite participer à cette odyssée hors du commun vers Panama. A travers ce projet, je souhaite vivre une aventure maritime, humaine et spirituelle : maritime au plus près de la nature, humaine grâce à la vie en équipage et spirituelle pour se préparer au mieux aux Journées Mondiales de la Jeunesse. »

 

Leurs talents nous renforcent

 

Elisabeth
« 62 ans, épouse de Jean-Yves, et formatrice d'anglais. Je cède volontiers ma place à l’aller vers Panama aux jeunes à qui les JMJ sont destinés. Mais je participe avec bonheur au projet depuis sa conception : mise en forme de fichiers, enregistrement des données concernant les membres d’équipage, recherche de renseignements en tous genres. Je rejoindrai l’équipe avant la traversée du canal de Panama. »
Caroline
« Jeune ingénieur en développement informatique, le graphisme et le web sont deux de mes dadas : c'est avec grand plaisir que j'ai rejoint l'équipage pour la partie site internet et communication. Je ne prendrai pas la mer, mais suis très heureuse de pouvoir contribuer à ce superbe projet ! »